Facebook : un « double ami » est rarement un vrai ami

Cela vous est sûrement déjà arrivé. Vous recevez une invitation d’une personne qui voudrait devenir « ami » avec vous… Alors qu’elle l’est déjà. Cela peut s’expliquer de 2 manières : soit la personne en question a créé un nouveau profil et vous invite à nouveau. Soit il s’agit d’un faux profil constituant une tentative d’usurpation d’identité. Dans le doute, mieux vaut vérifier avant d’accepter l’invitation. Car la 2ème hypothèse (le faux profil) peut mener à des arnaques plus ou moins graves.

Dernièrement, une nouvelle forme d’arnaque s’est développée en utilisant la technique du faux profil Facebook. En voici le scénario :

  1. Quelqu’un que vous connaissez vous invite comme « ami » sur Facebook.
  2. Vous acceptez l’invitation
  3. Immédiatement après, votre « ami » entame une séance de chat (Messenger) avec vous
  4. Il vous demande votre numéro de téléphone
  5. Il vous explique que vous allez recevoir un SMS avec un code PIN que vous devrez lui transmettre
  6. Le SMS arrive sur votre téléphone, venant d’un fournisseur qui utilise les SMS comme moyen de payement, via une plateforme comme BOKU (http://www.boku.com/).
  7. L’ « ami » vous demande de lui envoyer le code inclus dans le sms

Ce faisant, vous communiquez la validation du payement à un escroc qui utilise la plateforme du payement pour encaisser les payements de ses victimes.

Décodage

L’invitation que vous recevez n’a pas été envoyée par votre ami. Elle émane d’un escroc qui a copié le profil de votre ami. Les messages que vous recevez ensuite ne sont donc pas ceux de votre ami. Ils ne sont probablement même pas envoyés par un être humain, mais par un robot ! Pour le vérifier, il suffit d’envoyer quelques messages insensés du genre “Quel temps fait-il sur Mars?”. Vous constaterez avec surprise que votre « interlocuteur » ne s’offusque pas le moins du monde et continue à vous poser les mêmes questions en utilisant exactement les mêmes termes. A la manière d’un robot.

Conclusion

Les invitations sur Facebook de la part de connaissances qui ont déjà été acceptées ou bien de la part d’inconnus doivent être traitées avec la plus grande prudence. Ensuite, tout message privé vous demandant des informations personnelles d’une manière inopinée doit être considéré comme suspect. Pour éviter les pièges, il vaut mieux effectuer des vérifications en utilisant d’autres moyens de communication ou bien en posant des questions ciblées, afin de démasquer d’éventuels imposteurs… Quitte à s’excuser ensuite auprès d’un vrai ami qu’on aurait soupçonné à tort. Normalement, les vrais amis nous pardonnent, tandis que les faux nous rançonnent.

Share with care: